La Folle Semaine des marchés publics 2018

Envolée des prix : prévoir l’imprévisible

A propos de l’auteur

M. Jean-François Gazon
Voir les articles de cet auteur

Depuis plusieurs semaines, le prix de la pomme de terre s’envole. Délégataires, attributaires et producteurs sont aujourd’hui dans le même sac et, malgré les clauses de révision, ils vont devoir se serrer la ceinture. Pour les acheteurs, il est en effet, difficile d’accepter des prix qui risquent d’être multipliés par huit, d’autant que, dans les cuisines centrales, les plats réalisés à partir de pommes de terre sont très souvent au menu.

« Un prix à la tonne multiplié par huit ? Mais quel acheteur va accepter ça ? ». Il y a quelques semaines, des grossistes en fruits et légumes tiraient en effet la sonnette d’alarme : « Avec la canicule que nous avons connue cet été en Europe de l’Ouest, le prix de la tonne de pommes de terre pourrait être jusqu’à huit fois plus élevé que l’année dernière ». Avec un