Livre blanc

Le contrôle de légalité sert-il encore à quelque chose ?

A propos de l’auteur

M. Jean-François Gazon
Voir les articles de cet auteur

Après une carrière dans la préfectorale et la territoriale, Georges Geoffret porte aujourd’hui un regard sans concession sur l’utilité du contrôle de légalité. Son analyse est d’autant plus fine qu’il a exercé des deux côtés de la barrière, comme préfet et en tant que directeur général des services de départements, dans le Doubs et les Alpes-Maritimes. En métropole ou en outre-mer, dans les départements ou dans les ministères, il a été confronté à toutes sortes de situations. Mais le gros temps n’a jamais fait peur à cet ancien officier de la marine.

Ceux qui ont travaillé avec le préfet Geoffret le savent, il n’y allait jamais par quatre chemins pour dire ce qu’il pensait. Aujourd’hui à la retraite, il n’a pas changé d’un iota et garde la même franchise. La même franchise et un peu plus puisque sa carrière publique est désormais derrière lui. Sur les achats publics, que ce soient ceux de l’État ou ceux des collectivités, il aurait